couverture obtenue d'un vieux manteau

Plaid et couverture: Transformer votre ancienne fourrure

Les manteaux de fourrure anciens sont souvent de véritables œuvres d’art, qu’il n’est parfois plus possible de porter.  Douce et chaude, cette fourrure peut alors magnifiquement décorer votre intérieur. Elle trouvera toute sa place comme jeté de lit, plaid ou couverture, afin que vous puissiez en profiter encore de longues années.

On me demande fréquemment de transformer un vieux manteau en plaid ou de retravailler ensemble plusieurs vêtements pour les assembler en couverture et coussins. Pour obtenir une belle couverture, solide et souple, respectueuse des peaux et des matières, voici comment je procède.

Je redonne à votre manteau une nouvelle vie

Le manteau était le résultat d’un long et patient travail, il va falloir complètement l’ouvrir, ôter la doublure et tout démonter.

le démontage d'un manteau de fourrure

Enlever la doublure et tout démonter

En premier lieu, je détache la doublure fixée à la main et je découvre toutes les toiles qui tiennent le vêtement à l’intérieur. Comme je l’explique ici, les peaux sont extrêmement fragiles et doivent être protégées par des renforts à l’intérieur, sans quoi elles risqueraient de se déchirer lors des mouvements, lorsqu’on porte le vêtement.

l'intérieur d'un manteau de fourrure
Tout cela se trouve à l'intérieur de votre manteau

Démonter un manteau est délicat, tout a été assemblé à la main et on ne peut pas tirer d’un coup sec pour enlever les renforts! Le démantèlement (au sens propre) me demande facilement 3 heures, souvent 4 ou 5h.

Une fois les peaux à nu, je vais examiner toutes les imperfections pour y remédier avant de pouvoir réutiliser le matériau.

l'envers des peaux

Constater l’état des peaux et réparer, graisser…

Il faut refermer les ouvertures laissées pour le montage des poches, la pose des agrafes ou des boutons. Le travail de réfection et de contrôle demande 1 à 2h pour un manteau en bon état. Mais c’est souvent davantage lorsque je dois réparer les déchirures qui ne se révèlent parfois que maintenant. Sur la photo, je regraisse l’emplacement d’un pli sur le haut de la manche, à l’épaule, là où la peau s’est desséchée et craquèle, pour tenter de rendre de la souplesse à une peau encore récupérable.

…puis parfois écarter ce qui n’est pas récupérable

réfection d'une manche

En présence d’un manteau ancien, il est généralement nécessaire de soumettre les peaux à un nettoyage soigneux. Dans un tambour avec de la sciure de bouleau et des produits adaptés, on peut détacher et assainir la fourrure, la désodoriser, décoller les poils et lui redonner du gonflant sans dessécher le cuir. Puis il faut aérer et lustrer le poil pour lui donner de la brillance. C’est un processus qui demande 3 à 4 heures.

Choix du dessin

En fonction de la matière restante et de la coupe initiale du manteau, on peut choisir à ce moment-là le dessin, le motif du plaid. En effet, il n’est pas toujours possible de s’engager à l’avance sur l’aspect final de la couverture. Voici pourquoi:

manteau pleines peaux

Dans le cas d’un manteau comme celui-là, j’ai un assemblage de pleines peaux juxtaposées, cousues les unes aux autres en bandes horizontales. Les bandes de fourrure alternent avec des galons de cuir. Une fois ouvert tout le manteau, les manches détachées, le col décousu, les poches démontées, j’obtiens à plat une forme légèrement trapézoïdale de 1,5m dans sa partie la plus large.

Je choisis de travailler ce plaid dans la largeur du manteau. Je vais détacher toute la partie haute à partir de l’entournure pour rouvrir les pinces verticales et les combler avec des greffons triangulaires de peau, afin de ramener la forme à un rectangle. Avec le haut du buste, les manches et le col, je vais reconstituer des bandes identiques au reste du vêtement pour les rajouter parallèlement au rectangle principal. J’obtiendrai un plaid approximativement carré.

visons en allonge

A l’inverse, dans des pelleteries travaillées en allonge comme sur ces deux vêtements, des bandes verticales de vison, longues et fines, sont assemblées les unes aux autres. Chaque bande est étroite en haut et plus large en bas, la forme du vêtement est plus évasée.

Pour la veste, je peux choisir de recomposer le plaid en détachant les bandes les unes des autres pour les coudre dans des sens alternés, et reconstituer ainsi une forme rectangulaire. Le sens des poils est donc alterné, vers le bas, puis vers le haut.

Pour le manteau en revanche, les peaux sont assemblée avec un dessin qu’il serait dommage de contrarier. Pour ne pas briser le poil au clouage, je vais privilégier de laisser les bandes dans le même sens, en essayant de les compléter avec le même dessin.

morceaux d'un manteau démonté

Assemblage

Si je détranche, puis retravaille chaque couture, j’ai besoin de plus de temps que si je laisse des pièces du manteau assemblées, comme sur les photos ci-dessous. Mais il faut tenir compte des différences de forme de chaque pièce, car aucune n’est un trapèze ou un triangle régulier. Avec les morceaux récupérés sur le col, les parementures, les rabats de poches etc, je reconstitue les parties manquantes.

assemblage du plaid

Je recouds ensemble tous les petits morceaux en comblant les ouvertures restantes aussi harmonieusement que possible, en tenant compte pour chaque morceau du sens du poil et des variations de couleur.

Ce plaid, travaillé dans la hauteur du manteau, sera rectangulaire, d’environ 1m x 1,60m.

envers du plaid

Quand on a plusieurs manteaux à disposition, on peut faire un mix de couleurs et de matières : un rectangle central avec un manteau, et une bordure tout autour avec une autre texture, ou bien des carrés recomposés dans tous les sens.

Il faut faire au mieux et arranger tous les morceaux, avec goût, pour le client qui doit faire confiance…

Le temps nécessaire à cet assemblage varie donc, en fonction de la complexité du motif, du nombre de morceaux et de l’état des peaux, mais je compte un minimum de 7 ou 8 heures pour un assemblage basique avec un seul manteau. Combler les ouvertures et les irrégularités demande ensuite entre 5 et 10 heures.

Clouage et rectification

Quand le plaid est assemblé, il faut égaliser tous les côtés pour rectifier la forme. Si les peaux ne sont pas trop vieilles et qu’elles peuvent encore être étirées sans craqueler ni perdre l’allonge, je les cadre. J’humidifie soigneusement et uniformément l’envers les peaux, puis je mets en forme mon assemblage en l’étirant et en le clouant sur une planche de travail. C’est le même principe qu’un aquarelliste qui prépare son papier : Je le laisse la nuit, parfois plus, jusqu’à ce qu’il soit sec dans la forme que je lui ai fixée. Je décloue ensuite, et je regraisse l’envers des peaux qui le nécessitent, à l’issue du cadrage, pour rendre sa souplesse à l’ensemble.

Finitions

Une fois que la forme me convient, j’attaque les finitions. Je pose le padou, un galon de soie et coton qui vient tout autour renforcer les bords du plaid. Le padou est rabattu ensuite et fixé à la main sur une nappe de ouatine (coton) ou de tricotine (laine) qui apporte plus de robustesse et de gonflant au plaid.  D’autres matériaux, intissé polyester ou équivalent, sont moins souples et moins qualitatifs, mais peuvent également convenir. Il faut impérativement une couche intermédiaire avant de poser la doublure, pour soutenir la robustesse du plaid.

garnissage du plaid

Pose de la doublure

Enfin, la doublure peut être posée au point invisible à intervalles réguliers dans le corps du plaid, puis fixée pour terminer tout le long des bords. Les finitions me demandent entre 2 et 4 heures, en fonction de la taille du plaid et de la qualité des matériaux (un molleton ou une doublure bas de gamme, c’est deux fois le temps de pose pour compenser les défauts visuels ou mécaniques du matériau).

pose de la doublure
doublure d'un plaid

La doublure peut être choisie en différentes qualités : velours de coton, cachemire ou satin de soie pour les plaid haut de gamme. Plus simplement, une suédine ou une flanelle peuvent très bien convenir.

La confection d’un plaid demande donc, si vous avez compté en même temps que moi, entre 20 et 40 heures de travail, dont une bonne part à la main. Si vous souhaitez reconvertir votre ancien manteau, ou commander une couverture à partir de plusieurs beaux vêtements, prenez contact par téléphone ou en m’envoyant un mail sur la page Contact : nous pourrons calculer ensemble ce qu’il est possible de réaliser à partir de votre modèle. Avant de m’adresser une demande, je vous invite cependant à réfléchir à ce que représentent 20 ou 40 heures de travail pour votre charpentier ou votre plombier. Si votre budget est contraint et que vous vous sentez capable de poser la doublure par vous-même par exemple, je peux réaliser pour vous uniquement la partie du travail que vous ne pouvez pas faire vous-même.

plaid en vison

En Europe, quelques fourreurs de renom fabriquent des couvertures. Ils utilisent des peaux intactes, achetées neuves par lots d’enchères, en tannerie et au pelletier. Cela représente bien sûr un coût en matières premières, mais supprime tout le travail de démontage et réfection de manteaux, et permet dans le motif des alignements fluides et réguliers. On peut admirer (et acheter bien sûr aussi) sur leurs sites leurs magnifiques réalisations : je donne quelques liens sous les photos (et je vous invite à aller voir leurs prix avant de me dire que je suis chère).

Lars Paustian en Allemagne a mis en ligne une vidéo de présentation très intéressante.

La couverture sur cette photo est ici: https://www.master-furrier.com/sun-glo-fox-fur-throw/
et voici le site https://www.master-furrier.com/fur-blankets-fur-throws/

La Grèce est LE fournisseur européen de renards

La couverture sur la photo est ici : https://www.furhomerugs.com/en/silver-fox-fur-blanket.html

et voici le site : https://www.furhomerugs.com/en/

Au Canada, on peut magasiner  de somptueuses réalisations, par exemple sur ce site :  https://www.fursource.com

La couverture de cette photo est ici: https://www.fursource.com/full-pelt-fur-blankets-c-c-92_43_121.html

et bien sûr aux USA. La couverture représentée est là https://www.truenorthfurs.com/store/Argentine-Grey-Fox-in-a-Chevron-Pattern-50-x70-p243048839

sur le site de ce fourreur : https://www.truenorthfurs.com/

 

À tout de suite dans les commentaires !

Annie-Claude

8 réponses
    • Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr
      Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr dit :

      Bonjour Martine. Bien sûr, soumettez-moi la photo de votre veste en me contactant par mail, avec quelques dimensions… j’aurai plaisir a vous proposer un devis. Je vous contacte ce soir grâce à l’adresse mail que vous avez renseignée sous ce commentaire.

      Répondre
  1. Stef Desp
    Stef Desp dit :

    Bonjour Madame,

    Pourriez-vous me donner une estimation de la transformation d’un manteau classique des années 80/90 s’il vous plaît ? Il n’y a pas de motif sur le manteau et j’aimerai un week-end laid très classique. Merci. Cordialement, Stéphanie

    Répondre
    • Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr
      Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr dit :

      Bonjour. Je vous ai répondu le 08/05/21 par mail afin que vous puissiez, si vous le souhaitez, m’envoyer des photos de votre manteau. Cela me permettrait d’être plus précise dans ma réponse…
      Merci pour votre message en tous cas, et l’intérêt que vous portez à mon travail.
      Chaque manteau est particulier, et il n’y a pas de réponse générale à votre demande de tarif, tout dépend du nombre d’heures nécessaire au travail. Pour un manteau court, de longueur 1,10m environ, comptez un minimum de 650 euros. Pour un manteau plus long, il y a plus de travail. N’hésitez pas à consulter sur le site également le billet https://www.couture-et-cuirs.fr/encore-des-plaids-en-fourrure/ qui vous expliquera ce que j’entends par « motif » et vous présentera quelques alternatives.

      Répondre
  2. Francine Bégin
    Francine Bégin dit :

    Bonjour ! J’ai le manteau et le chapeau de vison de ma mère ! J’aimerais savoir si je pourrais me faire confectionner une jetée dedans ? Vous serait-il possible de me donner le prix approximatif d’un tel travail ? Merci

    Répondre
    • Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr
      Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr dit :

      Bonjour Madame. Je vois que votre adresse IP est basée au Québec! Merci de vous intéresser à ma modeste contribution au travail des fourrures, depuis des régions où les maîtres fourreurs sont éminents 🙂 Je vous invite à consulter un confrère canadien pour obtenir un devis, car les frais de port, d’assurance et de douane seraient prohibitifs. Sachez que le tarif varie en fonction du motif qui pourra être obtenu avec votre manteau, certains motifs nécessitent moins d’heures de travail que d’autres… et tout n’est pas toujours possible pour tous les manteaux. Je vous souhaite une bonne continuation

      Répondre
  3. Christiane Establet
    Christiane Establet dit :

    Bonjour j ai un très beau manteau en mouton doré que j adore pouvez vous me dire si vous pouvez le transformer en plaid merci bien xordialement

    Répondre
    • Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr
      Annie-Claude, du blog Couture-et-Cuirs.fr dit :

      Bonjour Madame. Bien sûr, si la fourrure est en bon état, il devrait être possible de lui redonner une nouvelle vie. Je vous ai indiqué par mail comment m’envoyer des photo de votre manteau, pour que je puisse estimer les dimensions du plaid en fonction de la coupe du modèle. Je suis à votre disposition pour d’autres informations.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *